to top

Ce qui se passe au moment de la mort

Ne sommes-nous pas tous fascinés par cette question: que se passe-t-il après la mort? Qu’advient-il de moi? Ne nous demandons-nous pas aussi: qu’étais-je avant ma naissance?

Alors, quelque part dans le passé, j’ai dû mourir. Quand je mourrai, je deviendrai quelqu’un, quelque chose. Et ce cycle se répète encore et encore. À moins, bien sûr, que ce nouveau système imaginé par les yogis à partir de leurs expériences, ne soit valide: ils ont prétendu qu’il existe un état de libération ou moksha. Qu’arrive-t-il à une âme individuelle qui est libérée? Cela signifie-t-il qu’elle ne s’incarnera plus? Pas forcément. La véritable libération, c’est la liberté totale, la liberté absolue de renaître ou pas. Vous pouvez choisir de naître ou choisir de ne pas renaître.

Le temps est une chose capitale. Dans la Gita, le Seigneur Krishna dit: «kalo’smi», ce qui signifie «je suis le temps». Le temps crée et le temps seul peut tuer. C’est la loi inévitable du temps. Que se passe-t-il au moment de la mort? Cela vaut la peine d’être exploré. Quand la mort est sur le point d’arriver, tout d’abord l’élément Terre est retiré du plexus de base. Nous appelons ce plexus, Mooladhara Chakra. Une fois que cet élément Terre est retiré du Mooladhara Chakra, il monte au Swadisthana Chakra ou plexus hypogastrique. C’est le lieu de l’élément Eau. L’élément Terre est alors converti en Eau. Les mains et les pieds deviennent froids.

N’avez-vous pas ressenti cela lorsque quelqu’un meurt? Vous remarquerez que ses mains et ses pieds deviennent soudainement froids. C’est la dissolution de l’Eau. Ensuite, lorsque l’Eau est retirée du plexus hypogastrique ou Swadisthana Chakra, elle s’accumule ici au plexus solaire, dans la région du nombril ou Nabhi Chakra. Elle devient alors Feu. Dans la région au-dessus du nombril, cela deviendra plus chaud. C’est la dissolution du Feu.

Puis le Feu est progressivement retiré et remonte vers le plexus cardiaque ou Anahataor Hridaya Chakra, où il se mélange avec l’Air de la région du cœur. Tout le corps commence à trembler. C’est la dissolution de l’élément Air. Après cela, l’Air du plexus cardiaque est retiré vers l’élément Éther, et, d’une certaine façon, il dissout l’élément Éther, qui est présent au Kantha Chakra ou plexus pharyngé. Là, un son est produit à ce Vishuddhi Chakra. Une fois ce son produit, que se passe-t-il? L’âme sort soit par les yeux, soit par les oreilles, soit par la bouche. Les yeux sont révulsés.

À présent, l’élément de Brahm, qui se trouve dans l’âme individuelle, est également retiré. C’est précisément à ce moment-là que les yeux se révulsent et fusionnent alors dans l’élément Virat. Si l’âme est libérée, alors, le mélange avec l’élément Virat devient possible après la sortie de Brahmarandhra qui est à l’arrière de la tête. Autrefois, certaines personnes âgées gardaient un choti ou une queue de cheval à l’arrière de la tête. C’est à l’emplacement exact de ce Brahmarandhra. Les âmes libérées sortent par ce point particulier.

Malheureusement, la tradition s’accroche si fortement à cette idée que même après la mort, même lorsque le corps est totalement brûlé, s’il reste certaines parties du crâne, elles vont être fracassées. On les écrase de telle sorte que l’âme puisse sortir de ce douzième chakra ou Brahmarandhra Chakra. Mais c’est inhumain. C’est violent. Une âme libérée n’a pas besoin d’un tel coup asséné par une masse. Elle s’évapore tout simplement. Elle se transcende automatiquement au moment même de la mort et se mélange ou fusionne avec l’élément Virat.

Voilà donc, en bref, ce qui se passe réellement au moment de la mort. Selon le niveau vibratoire de notre atman; si elle est sattvic, il y a là tout un spectre de sattvicta. Si elle est tamasic, il y a tout un spectre de tamasicta. Et si elle est rajasic, il y a aussi un spectre. Dans quelle mesure est-elle tamasic, rajasic ou sattvic? En combinant tout cela, les possibilités sont infinies et, en conséquence, les dimensions sont infinies. Selon son niveau vibratoire, l’âme atteindra la dimension qui est compatible avec cette vibration. Elle n’ira nulle part ailleurs. Le processus complet est inversé lorsqu’on s’incarne. Le prochain sujet dont nous parlerons est la réincarnation, comment nous sommes conçus et comment l’âme entre en scène.

Merci de m’avoir écouté au sujet de la mort.

Leave a Comment