to top

Voyages et conversations avec Daaji – 16-18 Janvier 2019

Daaji-16-18-jan-2019-img

Le journal de Raipur – troisième partie

Du 16 au 18 janvier, une manifestation publique de trois jours s’est tenue au Balbir Singh Juneja Indoor Stadium de Raipur. Tous ont été invités à s’y rendre de 11h à 12h30 pour les master classes. Chaque journée a mis l’accent sur un élément spécifique de la pratique: la méditation, le nettoyage et la prière. Ces grands rassemblements publics seront désormais diffusés de façon générale sous le nom de Dhyanotsavs.


16 janvier 2019


Après le petit déjeuner, Daaji a aussitôt été rejoint par un grand nombre de fervents pratiquants qui s’étaient rassemblés à l’ashram de Raipur. Daaji a conduit la méditation de groupe, puis a continué à échanger avec eux pendant presque une heure. Sa présence rendait tout le monde heureux.

raipur-part3-img1


Premier jour au Balbir Singh Juneja Indoor Stadium


Daaji a quitté l’ashram à 11 heures pour se rendre au stade pour la manifestation publique. Il y avait environ 1500 participants, dont environ 800 nouveaux venus. La session a commencé par un bref discours du Dr. Pankaj Gupta, président de l’Indian Institute of Health Management & Research de Jaipur. Daaji s’est ensuite adressé au public pendant quelques minutes, avant de les guider dans une séance de relaxation et de méditation et de les inviter à poser des questions par la suite.


Devenir des citoyens divins


Dans son discours, Daaji a parlé de l’état de samadhi, expliquant comment le samadhi nous amène à l’unité avec Dieu. «Heartfulness nous apprend à être dans un état de samadhi même les yeux ouverts, même si la formation se fait en fermant les yeux et en méditant sur le cœur.»

Il a expliqué que cette expérience nous donne le désir ardent d’aller plus loin dans la spiritualité. «Si vous faites juste une fois l’expérience de cet état, serez-vous satisfait? Non, c’est comme être millionnaire un seul jour pour ensuite redevenir un mendiant.» Il nous a ensuite mis au défi d’aller encore plus loin. «À chaque méditation, nous vivons de nombreuses expériences. En poursuivant ces expériences, nous devons devenir quelque chose. Sinon, elles ne servent à rien. Nous devons devenir des citoyens divins, c’est alors seulement que nous serons satisfaits.»

Daaji a analysé le mot sanscrit samadhi en ses deux composantes: sam, qui signifie ‘équilibre’ ou ‘semblable à’, et ‘adhi’, qui signifie ‘originel’, ou ‘ce qui existait avant la création’. Il a dit: «Notre âme a le souvenir de la condition antérieure à la création, qui était un état d’équilibre complet. Jusqu’à ce que nous atteignions un état similaire d’équilibre pur et total, l’agitation persistera.»


L’intégration


Daaji a ensuite parlé de l’importance d’intégrer les aspects matériel et spirituel de la vie. «Nous avons besoin de citoyens du monde qui accordent la même attention aux domaines spirituel et matériel.»

Il a cité un passage du discours que le professeur Gupta venait de prononcer: «Chah gayi, chinta gayi, manaya be parvah. Jinko kachu na chahiye, who shah ke shehensha,» ce qui veut dire: «celui qui est libre de désirs est exempt de tous soucis et se sent satisfait. Celui qui ne veut rien est le roi des rois.»

«Heartfulness nous recommande de ne pas plonger profondément dans la spiritualité au point d’en oublier nos responsabilités matérielles et familiales. En même temps nous ne devrions pas nous laisser absorber dans la poursuite matérialiste au point d’oublier le but de la vie et de mettre un terme à notre accomplissement spirituel.

«Lorsque nous disons que l’âme est en nous, quel besoin y a-t-il alors de rechercher l’accomplissement spirituel à l’extérieur? Nous devons en faire l’expérience en nous-même. Heartfulness nous apprend à faire l’expérience du Divin qui est à l’intérieur, pas après notre mort, mais dans cette vie même. Cela peut arriver en l’espace de quelques années, de quelques mois, de quelques semaines ou de quelques jours selon l’intensité de notre aspiration. Afin de faire l’expérience du Divin, l’intérêt ou l’aspiration sont les éléments essentiels sans lesquels rien n’est possible.»

raipur-part3-img2Session de questions/réponses


Les avantages de la méditation


Q: La méditation offre-t-elle des avantages pour le corps physique?

Daaji: Oui, il y en a beaucoup. La meilleure chose est que nous sommes complètement déstressés lorsque nous méditons. La tension artérielle est mieux régulée, le rythme cardiaque ralentit, notre cycle de sommeil est harmonisé et, surtout, nous avons un sentiment de contentement dans la vie.

Le cœur et le mental

Q: Vous nous conseillez toujours d’écouter le cœur. Comment pouvons-nous faire la différence entre la voix du cœur et celle du mental?

Daaji: Nous avons tendance à rechercher la facilité, les raccourcis, mais si vous demandez au cœur, ses conseils iront à l’encontre de cela. Si vous avez une question qui vous trouble, alors avant de dormir, posez la question au cœur, au Seigneur. En quelques jours, si ce n’est tout de suite, vous aurez la réponse. Le trouble ne persiste que lorsque le cœur vous guide mais que vous ne voulez pas l’écouter.

Vibration

Q: Pendant la méditation ou même après, nous ressentons une sorte de vibration. Peut-on appeler cela l’expérience de l’âme?

Daaji: Lorsque nous devenons méditatif et que nous nous immergeons peu à peu dans un état de samadhi, que nous nous absorbons et que nous nous perdons, alors qui est-ce qui nous indique que nous étions absorbé ou perdu? Qui est celui qui regarde, qui est le témoin qui sait que nous étions perdu? C’est l’âme. Nous ne pouvons ressentir l’âme que lorsque nous devenons méditatif, quand nous perdons la conscience du corps. Notre intellect s’efface, notre ego s’efface, notre mental s’efface et seule règne la conscience, qui dans nos écritures anciennes est décrite comme sat-chit-anand [existence-conscience-béatitude]. Aller au-dessous de ce sat-chit-anand, qui est disponible au moment où nous atteignons sahasra-dal-kamal, est comme s’engager dans une sorte de courbe descendante versus dépasser sahasra-dal-kamal afin que l’anandam disponible nous ramène chez nous, à notre Foyer Originel.

Les pensées dans la méditation

Q: Quand nous méditons, nous sommes perturbés par de nombreuses pensées. Peut-on qualifier cela de méditation?

Daaji: Dans la méditation, nous commençons par l’idée de la lumière divine dans notre cœur et cela pénètre dans notre subconscient. Consciemment, à un niveau superficiel, beaucoup de pensées au sujet de notre vie peuvent persister dans notre mental, mais à l’intérieur, à un autre niveau, le mental veut être méditatif et il médite. Les deux activités se déroulent simultanément. Quand augmente l’intérêt pour devenir méditatif, la pensée superficielle diminue. Dans la méditation Heartfulness, en dépit des nombreuses pensées qui peuvent surgir, un état d’esprit naturel est atteint après que nous ayons terminé la méditation. Il y a un sentiment de légèreté.

Par exemple, si nous voyageons en train ou en avion et qu’il y a des perturbations météorologiques autour de nous, ne l’appellerons-nous pas toujours un voyage? Nous voyageons même si ce voyage est perturbé. De même, nous pouvons être en train de méditer, mais en raison de nos pensées, nous sommes dérangés. Néanmoins, c’est toujours de la méditation. Essayez de remettre vos pensées au Seigneur et observez quelle différence vous ressentez dans la méditation. Notre attitude et notre aspiration envers la méditation sont beaucoup plus importantes que le processus de méditation.

Endormissement ou méditation

Q: Si nous sombrons dans un état de sommeil au cours de la méditation, comment pouvons-nous y échapper?

Daaji: N’essayez pas d’y échapper, allez dormir! (Rires)

Cela arrivera plusieurs fois. Lorsque nous introduisons des personnes à la méditation, dans les universités ou en entreprise, en 5 minutes, des personnes commencent à ronfler. Lorsque la méditation est finie, ils ont l’impression d’avoir dormi. Alors je leur dis d’essayer de méditer une fois encore et de me montrer comment ils peuvent dormir. Si vous ne pouvez pas vous endormir en 5 minutes, allongé dans un lit, alors comment allez-vous vous endormir en 5 minutes quand vous êtes assis? C’est l’effet de la méditation qu’on appelle Yoga nidra en Yoga…

Félicitations!

La colère

Q: Daaji, j’ai un tempérament fort. La méditation m’aidera-t-elle à réduire ma colère?

Daaji: Si vous tenez vraiment à diminuer cet état, alors cela se produira. Lorsque l’intention juste est là dans le cœur, alors Dieu la satisfait toujours. La colère est un tel brasier qu’elle brûle non seulement les autres mais aussi soi-même. Dieu a donné la colère et elle ne peut pas être détruite. C’est un cadeau divin et elle doit être utilisée correctement. Par exemple, si vous avez fait quelque chose de mal, pourquoi vous fâcher contre les autres? Soyez en colère contre vous-même, alors quelque chose de bien pourra en sortir. Quand nous sommes en colère contre nous-même, que par exemple, nous nous demandons pourquoi nous avons fait telle ou telle chose, alors nous allons peu à peu nous améliorer. Nous devons cultiver un sentiment d’humilité et essayer de nous rapprocher de Dieu. Lorsque nous essayons de nous rapprocher de Dieu, notre cœur fond. La douceur et un cœur aimant se développent. Un cœur aimant et la colère ne peuvent pas être là en même temps. Alors, essayez de cultiver le positif. Au lieu de travailler sur la colère, travaillez sur l’amour.

Après la session de questions/réponses, Daaji a invité tout le monde à revenir les deux jours suivants pour faire l’expérience du nettoyage et de la prière, et explorer l’importance de ces pratiques dans notre vie.


Entretien en direct sur la chaîne INH News


Après cette manifestation au stade, Daaji s’est rendu à la station INH Media, où un entretien avait été programmé avec le rédacteur en chef, le Dr. Himanshu Dwivedi. Une fois installé, le journaliste l’a informé que l’entretien allait être retransmis en direct sur leur chaîne dans l’Etat de Chhattisgarh. C’était le premier entretien en direct de Daaji sur une chaîne d’informations. La rencontre entre le rédacteur et Daaji fut magnifique et pleine d’esprit aussi bien devant la caméra qu’en dehors.

L’entretien s’est déroulé en hindi et est disponible sur YouTube:

https://www.youtube.com/watch?v=4qoRzBzcjDo.


Le Salon Heartfulness au centre commercial Magento


Dans la soirée, Daaji s’est rendu au centre commercial ‘Magento Mall’, où un salon Heartfulness venait d’être installé. Il a été ravi que tout l’aménagement intérieur ait été installé en trois semaines, et fut très heureux de l’emplacement du centre et du Salon Heartfulness. Le Salon proposera aux nombreuses personnes qui se rendent au centre commercial, d’expérimenter Heartfulness.

raipur-part3-img3Le matin, Daaji parlait des précepteurs qui pourraient être disponibles pour donner des sittings au centre commercial. Il s’est trouvé que ce matin-là, il avait commencé à préparer un pratiquant comme précepteur. Quand Daaji est arrivé à au centre commercial, ce même pratiquant lui a dit que son bureau se trouvait à l’étage supérieur, d’où il pouvait voir le salon. Le travail du Maître est tel qu’il avait commencé à trouver la solution avant même que la pensée du problème ne se manifeste!

À suivre

Leave a Comment