to top

LE PRASAD – une offrande d’amour

Chers amis,

L’atmosphère est calme après une méditation de groupe, et il y a en même temps une attente comme celle de jeunes mariés qui se tournent l’un vers l’autre en ce jour particulier. C’est un événement joyeux.
Ils commencent par s’orner de guirlandes de roses, puis avec délicatesse et amour, échangent les anneaux bénis qu’ils se passent au doigt. On donne ensuite à chacun un petit morceau d’une sucrerie spéciale qu’ils se mettent mutuellement dans la bouche. Ce n’est pas une sucrerie ordinaire, car elle a été divinisée: même la plus infime quantité apportera bien-être spirituel et joie à celui qui la reçoit. Cette sucrerie s’appelle prasad. Les deux jeunes gens commencent leur vie conjugale par l’offrande mutuelle de ce présent divin.

Après une brève cérémonie, ils partagent le prasad de leur mariage avec tous ceux qui sont là pour célébrer leur union avec eux, et en gardent une partie pour ceux qui ne pouvaient être présents mais qui sont également dans leurs pensées.

————

Quelle est la meilleure attitude
que nous puissions avoir lorsque nous
offrons le prasad? C’est une attitude
d’amour total et de vénération, avec
une humilité et une innocence
telles que nous offrons la part
la plus puissante de ce que nous
offrons. Ce faisant, nous créons
une osmose entre ce qui est
offert et celui à qui cela est offert.

————

Les journées spéciales de célébration demandent toujours ces offrandes spéciales. Que ce soit ce mariage, la naissance d’un bébé, ou tout autre événement marquant. Nous avons coutume de célébrer ces moments en offrant au Seigneur des prières sincères et pleines de joie accompagnées de nourriture et de cadeaux que nous distribuons ensuite à nos amis et à notre famille. Cette tradition existe dans toutes les cultures, religions et groupes ethniques; elle est une façon de partager notre joie, d’abord avec notre Créateur, puis avec tous les autres.





Il en existe de très nombreux exemples: l’offrande du pain sacramentel de l’Eucharistie, de l’eau bénite, de douceurs, de pâtisseries et de fleurs, etc. Même des coutumes actuelles qui sont de nature très profane trouvent leur origine dans les offrandes sacrées des temps anciens. On dit par exemple que la tradition d’allumer des bougies sur les gâteaux d’anniversaire vient des anciens Grecs qui confectionnaient des gâteaux de forme arrondie en l’honneur d’Artémis, la déesse de la lune. Les bougies allumées sur le gâteau représentaient la lumière de la lune, et quand on les soufflait, la fumée emportait les prières et les vœux vers la demeure céleste de la déesse.

Par souci de simplicité, je désignerai ces offrandes sous le nom de prasad. Qu’est-ce que le prasad? Pourquoi l’offre-t-on? Comment sommes-nous censé le recevoir? Explorons ces questions plus avant.

 

Comprendre le sens du mot

Prasad vient du mot sanskrit prasâda qui était à l’origine décrit dans la littérature védique comme un état spirituel. Dans l’un des premiers textes, le Rig Veda, prasâda est décrit comme un état du mental expérimenté par les dieux et les sages, dans lequel ils ressentent une générosité spontanée qui leur fait souvent accorder des bénédictions à leurs adeptes. Ce n’est en fait que bien plus tard dans l’histoire que le terme de prasâda en est venu à qualifier l’offrande d’objets matériels tels que vêtements, fleurs et aliments, surtout des douceurs.

Si on considère l’étymologie même du mot, les deux termes sanskrits qui en dérivent sont prasanna et prasâda. Ils évoquent tous deux un sentiment de joie. Prasanna veut dire ‘clair, lumineux et tranquille’. De même, lorsque quelqu’un offre le prasâda, c’est avec autant de joie, de lumière et de clarté intérieure.

 

Comment offrir le Prasad?

Lorsque nous offrons le prasad, notre attitude est de la plus haute importance. Le yogi du vingtième siècle, Babuji de Shahjahanpur, a raconté un jour comment son maître, Lalaji de Fatehgarh, faisait une offrande aux divinités le jour de la nouvelle lune. Selon le rituel en vigueur, il versait de l’eau et l’offrait à ses ancêtres du monde d’en haut. Cependant, en observant ce que son maître faisait réellement, il découvrit qu’en fait Lalaji transmettait l’essence de l’eau qu’il offrait. Ce n’est donc pas le rituel visible qui importe, mais la condition intérieure, l’attitude qui le sous-tend et la façon de l’accomplir.

————

En fait, c’est ce qui donne au
prasad sa qualité de joie
et de vénération: ce que
j’ai offert à mon Créateur,
je peux maintenant le partager
avec tous Ses autres enfants.

————

Quelle est la meilleure attitude que nous puissions avoir lorsque nous offrons le prasad? C’est une attitude d’amour total et de vénération, avec une humilité et une innocence telles que nous offrons la part la plus puissante de ce que nous offrons. Ce faisant, nous créons une osmose entre ce qui est offert et celui à qui cela est offert.

En fait, c’est ce qui donne au prasad sa qualité de joie et de vénération: ce que j’ai offert à mon Créateur, je peux maintenant le partager avec tous Ses autres enfants.


 

Comment distribuer le Prasad aux autres?

Les gens se conforment souvent à toutes sortes de convenances culturelles pour distribuer le Prasad et, à l’heure actuelle, ces convenances peuvent sembler parfois trop ritualisées et anachroniques. Mais si nous étudions le savoir qui se trouve derrière ces convenances, nous ne tardons pas à réaliser que chacun des gestes ou rituels établis par nos ancêtres a un objectif. L’objectif a en général pour origine les principes scientifiques et la physiologie du bien-être de manière très précise.

En Inde, l’une de ces anciennes traditions consiste à toujours donner et prendre le prasad avec la main droite. Pour quelle raison?

Essayons de comprendre un peu plus comment notre corps, notre cerveau et nos nerfs travaillent ensemble. Premièrement, lorsque nous étudions la physiologie du corps humain, nous découvrons que le côté droit du corps est essentiellement contrôlé par l’hémisphère gauche du cerveau et que le côté gauche du corps est essentiellement contrôlé par l’hémisphère droit.

————

Notre attitude en cette occasion doit être emplie de joie,
accompagnée d’un sentiment d’amour et de gratitude
envers le Divin.

————

Deuxièmement, notre système nerveux autonome contrôle nos réactions physiques automatiques aux situations. Il se compose des systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Lorsque le système nerveux sympathique est stimulé, notre corps devient plus actif et excité, et les taux d’endorphines et de cortisol augmentent. À l’inverse, lorsque le système nerveux parasympathique est activé, notre corps se détend et se calme, réduisant notre taux d’endorphine et de cortisol.

Il y a quelque chose qui s’appelle la latéralisation hémisphérique du cerveau(¹): chaque hémisphère de notre cerveau est davantage connecté à l’un de ces systèmes nerveux autonomes. Lorsque nous stimulons l’hémisphère droit du cerveau, cela fait appel au système nerveux parasympathique et lorsque nous stimulons l’hémisphère gauche, cela fait appel au système nerveux sympathique.

Donc, lorsque nous utilisons notre narine gauche ou notre main gauche, cela stimule l’hémisphère droit du cerveau qui, étant relié au système nerveux parasympathique, nous aide à nous sentir plus calme(²). D’où la pratique yogique qui consiste à respirer plusieurs fois par la narine gauche, en fermant la narine droite, afin de diminuer le stress.

Si nous observons attentivement, c’est peut-être aussi la raison pour laquelle Babuji de Shahjahanpur donnait ses bénédictions en levant la main gauche plutôt que de se conformer à la coutume habituelle de l’Inde qui est de lever la main droite. L’objectif était de rester calme et détendu, d’exercer le discernement en ne donnant que ce qui était le mieux pour la croissance spirituelle du chercheur.

Alors que se passe-t-il lorsque nous offrons le prasad? Notre attitude en cette occasion doit être emplie de joie, accompagnée d’un sentiment d’amour et de gratitude envers le Divin. Nous voulons rester actif et enthousiaste, ce qui arrive lorsque nous le donnons avec la main droite qui est connectée au côté gauche du cerveau et au système nerveux sympathique.

 

Comment recevoir le Prasad?

Lorsque nous recevons du prasad, la tradition en Inde est de le prendre avec la main droite, qui fait écho au système sympathique, de sorte que nous pouvons répondre au sentiment de joie de celui qui donne. Si nous devions nous servir de notre main gauche, elle ferait écho au système nerveux parasympathique et nous éprouverions de la douceur au lieu de partager l’excitation et le bonheur de celui qui nous le donne.





Lorsque le prasad nous est offert dans une attitude belle et joyeuse, nous voulons être d’humeur tout aussi joyeuse, remplis de gratitude pour ce don. Qui imaginerait être en colère ou contrarié en prenant cette offrande divine dans sa main! Quel message cela donnerait-il à notre Seigneur? Comment notre organisme réagirait-il?

Il y a, dans l’offrande du prasad, un autre aspect d’une grande importance scientifique et spirituelle: seule une très petite quantité de prasad est censée être offerte et absorbée. Il en est ainsi afin que le peu qui est offert demeure dans le corps plutôt que d’être éliminé, contribuant ainsi à purifier l’organisme tout entier.

La science qui étudie la manière dont le prasad peut purifier l’organisme et guérir les maux spirituels est également un sujet de profonde sagesse qui sera traité une autre fois.

La question qui vient ensuite naturellement est donc:

 

Comment tout ce que nous mangeons peut-il devenir une offrande de prasad?

Le processus consistant à manger consciemment a été expliqué en détail dans deux des ouvrages de Babuji de Shahjahanpur; nous aborderons cela dans le prochain article.

Avec mes sentiments respectueux,


Kamlesh

————

 

[1] Mel Robin, 2002. A Physiological Handbook for Teachers of Yogasana, pp. 55-56, Fenestra Books, USA
[2] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25035609

 

TELECHARGER LE PDF

Save

  • Rakesh Wangoo

    The explanation and meaning of PRASAD given by Daaji makes us to understand the reality behind the offering. Right attitude makes big difference. What a in depth explanation. Great.

    2 mars 2017 at 10:23 Répondre
  • Ashish

    So profound meaning in each of our rituals. Thank you Daaji from the bottom of my heart.

    6 mars 2017 at 10:53 Répondre
  • Jyotsna Verma

    Excellent way of understanding the significance of giving and receiving prasad by Daaji..

    6 mars 2017 at 11:02 Répondre
  • MANISH SHARMA

    I feel wonderful after reading this article, where Daaji has brought out the scientific significance behind Offering and receiving Prasad. Thank-you Daaji.

    6 mars 2017 at 11:35 Répondre
  • Amar Kasar

    Dear Daaji, Thanks for answering my question, it was there in my mind since last few days. 🙂

    6 mars 2017 at 12:05 Répondre
  • Meenakshi

    Very nice. Now I understood value of prasad.

    6 mars 2017 at 4:00 Répondre
  • venkatesh seshagiri rao

    Real understanding of the concept of taking and giving prasad has been explained in very simple words. Hope everyone takes the contents in real spirit with full of joy. I personally has benefitted.

    6 mars 2017 at 6:28 Répondre
  • Chain singh

    Excellent explanation, we will follow with all our heart.

    7 mars 2017 at 2:43 Répondre
  • Uma M Mullapudi

    How profound truths are made clear to all by Rev. Daaji.

    7 mars 2017 at 2:01 Répondre
  • Ramnath Bhandarkar

    This article is itself a prasaad from Beloved Daaji. Waiting for continuous part of this.

    9 mars 2017 at 1:22 Répondre
  • Kiruthiga Subramanian

    Most of us ignore the tradition as there is no science behind it. Daaji’s scientific explanation about offering prasad strengthens our traditional practice and cultivate a right attitude in youngsters.

    Pranams Daaji. .

    12 mars 2017 at 10:49 Répondre
  • N R VISWANATHAN

    A very beautiful and authentic explanation of both offering and receiving Prasad. Much delighted that i came across a gem of an explanation such as this.

    13 mars 2017 at 4:11 Répondre
  • Aparna Panchbhai

    Prasad – Crystal clear thoughts behind a tradition followed by most of us. Daaji has correctly pointed out that these offerings have become more ritualistic now a days. Let us bring back the joy and gratitude in these offerings. What a lovely explanation of these offerings?

    19 mars 2017 at 2:43 Répondre
  • Chetna patel

    Namaste Daaji,
    Thanks for giving new vision for old traditions

    25 avril 2017 at 12:18 Répondre

Leave a Comment